Combien de temps vivent vos publications sur les médias sociaux ?

Durée de vie moyenne des publications

La présence des entreprises sur les médias sociaux est aujourd’hui incontournable pour développer votre activité et trouver de nouveaux prospects.

Cependant, être juste présent ne suffit pas, il faut que votre entreprise développe une stratégie de contenue efficace afin d’optimiser sa présence sur le web.

Pourtant savez vous que la durée de vie du contenu que vous publiez n’est pas la même selon les médias que vous utilisez ?

.

Social Bistrot vous fait une piqûre de rappel.

Il n’existe pas de loi scientifique pour calculer la durée de vie exacte d’une publication sur les médias sociaux. Cependant une enquête très récente a été réalisé par Over Graph et elle nous apporte des éléments de réponses pour les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Instagram.

Leur étude (que vous pouvez retrouver sur le site d’Over Graph) montre qu’en moyenne :

Les publications sur Facebook ont une durée de vie moyenne de 14 heures et 42 minutes.

Les publications sur Instagram ont une durée de vie moyenne de 21 heures et 36 minutes.

Les publications sur Twitter ont une durée de vie moyenne de 4 heures et 04 minutes.

OverGraph-DataViz-Graphs-Modifs-3-Graph4-600x369-1

OverGraph-DataViz-Graphs-Modifs-3-Graph1-600x369

source : Over-graph

.

Pour les publications sur les blogs, la durée de vie du contenu est plus long, nous avons observé que généralement après trois mois de publications, nos articles d’actualités perdent de l’audience.

Les durées de vies des publications ne sont pas une science exacte, n’hésitez pas à nous faire partager vos points de vues et vos expériences.

5 comments

  1. Pingback: Combien de temps vivent vos publications sur les médias sociaux ? | Tinkuy - Ingénierie en Intelligence Collective

    • Justine Broihanne Post authorReply

      Malheureusement je n’ai pas trouvé d’informations pour Google +, j’essaierai de faire une analyser avec mes propres pages, voir si j’obtiens quelque chose de cohérent.
      Bonne journée !

  2. JEAN-FRANÇOIS Reply

    Je me délecte de lire la confirmation de ce que j’expliquais justement le week-end dernier lors d’un atelier que j’animais sur les réseaux sociaux, avec notamment un court chapitre sur la volatilité des publications, « poussées » par d’autres, mises en ligne juste après.
    Merci donc pour ce rappel nécessaire et judicieux.

  3. Alexandre Mingat Reply

    Il n’y a pas de limites en ce domaine là de manière générale, c’est à peu près ce qui ce fait au niveau des GAFA. Peut être que certaines plateforme de micro blogging comme twitter enterrent volontairement les posts, car cela va avec la stratégie de consommation qui se base sur la transmission d’une information en temps réel qui doit se consommer rapidement car remplacer immédiatement par une autres. Ce qui n’est pas le cas de FB qui lui fait jouer l’affectif et refait monter dans sa timeline des images qui date de plusieurs mois voir plus. Facebook instant témoigne de cette règle. C’est un principe de base qui s’est banalisé par un terme générique que l’on nome BUZZ. Ou l’art de faire absorber en chaîne une information à partir d’un ressenti basé sur une émotion primitive qui favorise une transmission rapide. Twitter a d’ailleurs changé sa politique concernant le nombre caractères maximum pouvant être écrit dans les messages. Ils ont du de ce fait également revoir justement leurs algorithmes concernant les l’ordonnancement. Conclusion tout dépend de mode de consommation.

Répondre à JEAN-FRANÇOIS Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *